Tarification progressive et solidaire de l’électricité: un surcoût annuel de 450 euros pour un peu plus de 411.000 ménages

Ca n’est pas rien!

 

Hier, à la commission de l’Energie, la Cour des comptes a présenté son analyse des comptes 2011 de la commission wallonne pour l’Energie (Cwape).

 

Willy Borsus a profité de l’occasion pour interpellé le Ministre Ecolo de l’Energie, Jean-Marc Nollet, sur la manière dont il envisage de gérer budgétairement les coûts de mise en oeuvre liés à la tarification progressive et solidaire de l’électricité (TPS), récemment décidée par l’Olivier wallon.

 

« Qui en sera bénéficiaire, dans quelle mesure et à charge de qui? » a interrogé Willy Borsus.

 

1.142.000 ménages sont concernés par la mesure pour un budget total de 175 millions d’euros, d’après le Ministre… Mais il ajoute que 64% d’entre eux en tireront plus ou moins avantage, selon la composition du ménage. Ces coûts seront à charge des 36% restants, soit, les gros consommateurs.

 

Et le Chef de groupe en déduit, calculette à la main que « 411.000 ménages wallons devront supporter une factures de 175 millions d’euros, soit, en moyenne un surcoût annuel de plus de 450 euros. »

 

 

Le pire à avaler est que le Ministre feint de ne pas comprendre et revient à chaque fois sur la même défensive selon laquelle il tente d’expliquer que ce surcoût des frais fixes est à charge, pour l’heure, de ceux qui consomme moins.

 

Qui n’entend pas qui?

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *