« Nouvelle tuile pour la Caisse d’Investissement de Wallonie » regrettent amèrement Pierre-Yves Jeholet et Willy Borsus

En avril dernier, le MR avait déjà tiré la sonnette d’alarme suite aux critiques répétées de l’Union européenne concernant le mécanisme de déduction fiscale qui accompagnait l’appel à l’épargne.  Ce mécanisme prévoyait en effet que seuls les résidents wallons pouvaient bénéficier de la réduction d’impôt qui accompagnait la souscription des obligations.

 

 

La Commission vient de décider de citer la Belgique devant la Cour Européenne de Justice en raison de ce régime fiscal particulier. A plusieurs reprises, Willy Borsus et Pierre-Yves Jeholet ont prévenu le ministre Marcourt des dérives possibles que pouvait engendrer ce montage. En vain… Aujourd’hui hélas, nos craintes s’avèrent fondées.

 

 

« Malgré nos avertissements et nos inquiétudes, le Ministre Marcourt a préféré balayer ces critiques d’un revers de la main et se décharger de la responsabilité vers le fédéral pour la défense du dossier devant les instances européennes.    Qu’attend donc le Gouvernement wallon pour prendre enfin ses responsabilités dans ce dossier et assumer la gestion de cet outil financier dont on ne cesse de découvrir les dérives et dysfonctionnements ?  Combien de pertes cette Caisse va-t-elle encore engendrer pour la Région et surtout en cas de condamnation, quelles seront les répercussions financières ? »  a commenté le député Pierre-Yves JEHOLET à l’annonce de la décision européenne.

 

 

« Ce n’est certainement pas avec des outils financiers de ce type que nous allons redresser notre région et la ramener vers la voie du redressement.  Nous réclamons depuis longtemps une rationalisation et une meilleure gestion des outils financiers.  L’actualité nous donne malheureusement à nouveau raison » concluent les députés JEHOLET et BORSUS.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *